Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2020 > novembre > 9

Mélenchon se prend pour la statue de la liberté !

9 novembre 2020 Brève Politique

Ce n’est pas du haut de la Trump Tower mais au nom de la statue de la liberté qui éclaire le monde que Mélenchon vient d’annoncer sa candidature à la présidentielle de 2022. Pas un scoop à vrai dire puisqu’il piaffe dans les starting blocks depuis sa défaite de 2017, quand il se voyait déjà en haut de l’affiche ! Mais il fallait bien qu’il annonce au monde, avant ses concurrents, que c’était lui le messie, dans cette sombre période de Covid, de crise économique et d’attentats. « Il faut une lumière », elle est là, dit-il en toute modestie.

Lumière et phare pour qui ? Pour les migrants sur leurs embarcations de fortune en Méditerranée, dont l’accueil selon lui menacerait nos salaires ? Pour les travailleurs d’ici auxquels il sert le mensonge selon lequel un patriotisme économique sauverait « notre » industrie (celle de nos patrons licencieurs) ? Pour toutes celles et ceux auxquels il serine que le salut est dans les urnes, dans une énième république bourgeoise, ravalant les luttes – source d’un vrai pouvoir ouvrier – à l’accessoire utile ? Et passons sur le « moi, moi… » du démagogue qui en saoule plus d’un… Ni Dieu, ni César, ni tribun… dit la chanson qu’il devrait connaître, car c’est celle qui a été la plus largement traduite dans le monde.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article