Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Bulletins d’entreprise > Hôpitaux > 2020 > juin > 25

Kremlin-Bicêtre

Les ADS ne doivent pas être les oubliés de la crise de la COVID !

Durant la période de confinement, les femmes et les hommes travaillant aux postes d’accueil et de sécurité ou à la sécurité incendie des hôpitaux n’ont pas démérité : présents aux entrées de jour et de nuit, ils ont géré, protégé, orienté les patients en mettant en jeu leur santé et celle de leurs proches...

Pourtant pour eux pas de prime de risque, ni de 1000 euros, pas même le remboursement des frais de carburant durant cette période. La plupart des ADS dépendent d’une entreprise privée qui n’entend pas leur verser la moindre prime. La direction de l’AP-HP n’a rien prévu pour eux ! Quand il y a un problème les ADS accourent à la rescousse, mais par contre la prime qu’ils méritent tout autant que les autres, elle court toujours !

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article