Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Bulletins d’entreprise > Hôpitaux > 2020 > mars > 21

Le gouvernement hors-piste !

En plein développement de l’épidémie, le gouvernement décidait, en s’appuyant sur ses conseillers scientifiques, de cesser le dépistage systématique, en plus de contribuer à désorganiser la fourniture massive de masques.

Des raisons très floues ont été évoquées, du type « cela ne sert plus à rien », avec un arrière-fond technique et économique, les machines de dépistages sont lentes et pas assez nombreuses.

De fait l’exemple de La Corée, qui a décidé de dépister systématiquement, montre que c’est un choix politique et surtout économique.

Sans parler de l’absurdité de citer chaque jour des statistiques sans dépistage systématique !

Des machines il en existe plus légères et rapides (moins de deux heures), il faut en fabriquer d’urgence et équiper les hôpitaux et les lieux de prise en charge de la santé.

Pas de dépistage systématique dans les hôpitaux, y compris pour ceux qui y travaillent, crée de l’angoisse et favorise la transmission. Plus largement tout le monde a besoin de savoir surtout avec des premiers symptômes.

À l’hôpital, on ne dépiste pas systématiquement les patients, même atteints de pathologies graves, on attend des symptômes. On peut aussi sortir contaminé, et contaminer autour de soi.

Tout se passe comme si la priorité c’est de s’adresser aux entreprises et aux banques, avec des milliards, pour les rassurer. Quant à la population et les travailleurs, les dés sont jetés il y aura des dizaines de milliers de morts, voire plus, et des mesures de contraintes et répressives suffiront à contenir des réactions hostiles à cette politique.

C’est bien cette réaction, qui commence, qu’il faut organiser partout, dans les entreprises, à l’hôpital : dépistage systématique et des moyens massifs pour soigner et prévenir et exiger que la production soit orientée sur les besoins immédiats de la lutte contre l’épidémie.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article