Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Les articles du site

Livre

Le cœur de l’Angleterre

de Jonathan Coe

19 juin 2020 Article Culture

Jonathan Coe, écrivain anglais contemporain, pense que le roman est un des meilleurs moyens pour interroger le monde et comprendre le présent, de manière plus large que le journalisme ou la sociologie.

C’est ce qu’il fait parfaitement avec ce roman paru à l’automne 2019 chez Gallimard [1] et qui, comble de l’ironie, car il traite du Brexit, a obtenu le prix du livre européen !

À travers une série de personnages très divers, mais plutôt de la petite bourgeoisie, il décrit les fractures de la société britannique de 2010 à 2018, des émeutes de Londres en 2011 à la campagne sur le référendum sur le maintien dans l’UE, en passant par les JO de Londres. Les évènements sont abordés via le regard subjectif des personnages : les plus anciens, tels Colin ou Hélena, pro-Brexit, aux discours racistes ; les quinquas désabusés : Benjamin, écrivain qui n’en finit pas de chercher son sujet, son ami Doug, chroniqueur politique ; les trentenaires comme Sophie, anti-Brexit, qui tombe amoureuse d’un moniteur d’auto-école pro-Brexit, et les plus jeunes, Coriandre, étudiante engagée très à gauche, etc.

Tous sont liés à la famille Trotter, originaire de Birmingham, dans les Midlands (le « cœur de l’Angleterre », comme leur nom l’indique, « terres du milieu ») région très touchée par le chômage et la désindustrialisation.

Avec beaucoup d’humour et de distance, Jonathan Coe ne se cache pas d’être partisan de l’UE. Ce n’est pas un révolutionnaire, loin s’en faut. Mais il mêle vies privées, histoires individuelles et destin collectif d’une façon particulièrement réussie.

Le roman se lit indépendamment, mais il est la « suite », puisqu’on y retrouve plusieurs personnages de deux de ses romans écrits dans les années 2000 : Bienvenue au club sur l’Angleterre des années 1970 de Thatcher, et Le Cercle fermé sur les années 1990, celles de Blair. Deux périodes que Jonathan Coe dissèque de sa plume brillante et sarcastique mais pleine d’empathie et de tendresse pour ses personnages.

Tous les deux sont disponibles en poche, chez Folio.

Liliane Lafargue


[1Traduction française de Josée Kamoun 23 euros, mais on trouve facilement des exemplaires d’occasion.

Mots-clés : | |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article