Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Bulletins d’entreprise > Solvay Saint-Fons > 2020 > juin > 24

La « solidarité » à la mode patronale

On parle beaucoup des DVS, les départs volontaires de solidarité. Départs, on sait ce que c’est, et tant mieux si ça permet à ceux qui le veulent de se reconvertir ou de partir en retraite un peu plus tôt. Volontaire… à relativiser, puisque c’est le patron qui décidera s’il accepte un départ ou pas. Et solidarité ? « Solidarité » avec ceux dont le poste est supprimé et qui veulent être reclassés ! Ceux de Collonges, par exemple. Mais la direction pourrait bien en profiter pour supprimer les postes des volontaires, y compris sur l’usine.

Qu’on les prenne par un bout ou par l’autre, les DVS servent de couverture à des suppressions de postes. Ainsi, Solvay apporte sa contribution à la flambée actuelle du chômage. À notre échelle, on connaît déjà les conséquences : moins de monde pour la même charge de travail, des collègues en intérim contraints d’y rester. Ce n’est pas de ça dont on a besoin, mais d’embauches !

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article