Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Bulletins d’entreprise > Hôpitaux > 2020 > mars > 18

« Ceux qui font le ménage ne sont pas pris en compte »

Les mots de Lynda Bedjjuelel, représentante CGT à Onet (entreprise mandatée pour l’entretien des locaux du CHU de Nantes), sont significatifs. Ceux qui font le ménage occupent les emplois les plus précaires et les moins bien payés. En pleine épidémie, les masques manquent et souvent les infos ne leur sont même pas transmises ; alors les 32 agents sur la centaine d’agent que compte le CHU ont exercé leur droit de retrait. Une grève courte dans le cadre de la crise, mais une manière de se faire respecter face à ceux qui jouent avec les vies des agents d’entretien.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article