Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Bulletins d’entreprise > Hôpitaux > 2021 > octobre > 5

Centre Hospitalier de Saint-Denis

Bulletin du 6 octobre 2021

5 octobre 2021 Brèves d’entreprise

La grève, ça paye !

Les 24, 25 et 26 septembre, un appel scandait « weekend sans sage-femmes ». Les sage-femmes du CHSD y ont répondu et ont défendu leur droit de grève : nous n’avons pas à nous assigner nous-même, ça c’est le boulot de la direction, et avant le début de la grève sinon on ne vient pas. La tension est montée et la direction a tremblé. Avec un nouveau préavis de grève pour ce jeudi (« code noir », « zéro sage-femme »), elles ont imposé une réunion de négociation avec la direction. Et elles ont gagné sur de nombreux points notamment une mise en stage dès l’embauche qui permet l’octroi de la prime d’installation (environ 1700 euros), une prime exceptionnelle temporaire dans le cadre d’un sous-effectif massif (manque 20 ETP)… et de nombreuses remises en ordre sur la communication avec l’encadrement, l’intégration des équipes pluriprofessionnelles aux décisions… la transparence de l’accès à la formation…

Catégorie C oubliée

En janvier 2021, les collègues de catégorie C ont été oublié lors de la revalorisation du SMIC, les salaires à l’indice majoré 330 se retrouvait en-dessous. Dans les faits la grille n’a toujours pas été régularisée depuis... On attend...

Le « Ségur 2 » fait l’aumône

Les décrets des nouvelles grilles de salaire sont parus. Comme d’habitude toujours un certain flou mais l’insulte est bien là : 4 euros bruts pour les IDE du 8e échelon au 1er grade, 13 euros bruts pour ceux du 5e échelon du 2e grade, 18 euros pour un aide-soignant 7e échelon « classe supérieure ».

La lettre ne fait pas le salaire

Le passage des aides-soignants et auxiliaires de puériculture en catégorie B équivaut finalement à une augmentation de salaire souvent dérisoire. Parfois 40 euros de plus par mois ! D’autres professions luttent pour le passage en catégorie B. Les ambulanciers du CHU d’Angers, nombreux à la manifestation du 5 octobre, sont en grève depuis plusieurs semaines pour passer, comme les aides-soignants, de la catégorie C à la catégorie B. Au-delà des catégories, c’est simplement pour une augmentation qu’ils se battent.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article