Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Bulletins d’entreprise > Hôpitaux > 2020 > octobre > 13

Centre Hospitalier de Saint-Denis

Bulletin du 14 octobre 2020

13 octobre 2020 Brèves d’entreprise

Quelques échos...

Catastrophe annoncée

La deuxième ligne de SMUR (Service Médical d’Urgence et de Réanimation) a été fermée lundi et mardi de la semaine dernière. Les collègues du SMUR se chargent des interventions d’urgence et de transférer les patients. À la suite de restructurations subies, de nombreux collègues investis depuis des années ont fini par partir et n’ont pas été remplacé. Depuis des mois, les heures supp s’accumulent. Fatigue et dégoût. Le résultat de réorganisations bulldozer qui nous traitent comme des pions.

Et si on gueulait plus fort !

Ils paradent à la télé ou devant les hôpitaux pour dire qu’ils ont fait des efforts, que les choses vont s’améliorer… un jour peut-être. Et pendant ce temps-là, nous sommes nombreux à cumuler les CDD. Le but du budget 2021 de l’assurance-maladie est de rechercher à faire 4 milliards d’économie. On leur ferait bien ravaler leurs mensonges. Le 15 octobre : manifestation autour du ministère de la santé et rassemblements devant les hôpitaux. C’est une occasion, n’attendons pas.

Vous ne saviez pas que vous portiez de la haute couture

À 73€ les tests covid rapportent gros aux labos qui les pratiquent. Les longs délais sont un prétexte pour surfacturer de 100€ aux patients des résultats plus rapides. Ne pas prendre le risque de contaminer ses proches et ses collègues, ça a un prix ! Ce n’est qu’un exemple parmi d’autre. Pendant la pénurie de surblouse la direction en a acheté pour autour de 20 euros l’unité. On est liquéfié au boulot mais les riches ne perdent pas une occasion pour s’engraisser.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article