Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 3

Un antivax qui ne crache pas sur le fric de Bigpharma

3 août 2021 Brève Sciences

Piers Corbyn, figure en vue des antivax anglais, s’est fait piéger par deux journalistes. Ceux-ci se sont fait passer pour… des actionnaires d’AstraZeneca. Ils lui ont proposé la somme de 10 000 livres sterling (un peu moins de 12 000 euros) pour qu’il concentre ses attaques contre Pfizer et Moderna, mais oublie AstraZeneca ou affirme que ce vaccin, de conception classique, serait moins dangereux que ses concurrents. Les détails exacts de la transaction ne sont pas clairs, mais Corbyn a tout de même accepté le pot de vin – en réalité des billets de Monopoly ! La scène a été filmée et diffusée. Assez drôle tout de même de la part d’un personnage qui ne cesse de clamer que les scientifiques et les médecins favorables à la vaccination sont vendus à Bigpharma.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article