Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2019 > janvier > 7

Tunisie : huit ans après, la misère est toujours là

7 janvier 2019 Brève Monde

Un journaliste au chômage, Abdel Razzak Zorghi, s’est immolé par le feu dans la nuit du 24 au 25 décembre à Kasserine. Dans une vidéo publiée 20 minutes avant, il déclarait : « Pour les habitants de Kasserine qui n’ont pas de moyens de subsistance, aujourd’hui, je vais commencer une révolution ». Des manifestations ont aussitôt eu lieu.

Il y a huit ans, l’immolation par le feu de Mohamed Bouazizi, vendeur ambulant, avait été le point de départ d’une révolte populaire qui avait provoqué la chute du dictateur Ben Ali.

Les gouvernements qui se sont succédé depuis n’ont pas mis fin à la misère qui règne, en premier lieu dans les régions déshéritées. Une misère qui pourrait bien engendrer une nouvelle révolution.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article