Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Les articles du site

Sélection de livres pour l’été

22 juin 2020 Article Culture

« Deux ans avant qu’il ne quitte la maison, mon père déclara à ma mère que j’étais très laide. » Première phrase qui donne le ton de ce roman initiatique dans lequel une adolescente s’oppose à ses parents, découvre les classes sociales dans la Naples des années 1990. Dans la même veine que la série de l’Amie prodigieuse.

(Voir notre article)


À travers une série de personnages très divers, mais plutôt de la petite bourgeoisie, une description des fractures de la société britannique de 2010 à 2018, des émeutes de Londres en 2011 à la campagne sur le référendum sur le Brexit, en passant par les JO de Londres. Drôle et passionnant.

(Voir notre article)


C’est le dernier roman de l’auteure, paru en France en octobre 2019. Posant la question du droit à l’avortement, ce gros pavé (presque 900 pages, à se faire offrir ou emprunter dans les bonnes bibliothèques en attendant la sortie en poche), traite de la confrontation entre deux Amériques, une Amérique fidèle à la Bible et au fusil, qui vit, pour une bonne partie, dans la pauvreté et une Amérique libérale, instruite et plus aisée. Un ouvrage passionnant dans lequel s’immerger sans retenue !


  • Le Chœur des femmes, 2009 ; l’École des soignantes, 2019, Martin Winckler

Ces deux romans, publiés à dix ans d’intervalle (et qui témoignent de la persistance de l’engagement féministe de Winckler) se répondent. On y retrouve des personnages et les thèmes chers à l’auteur : dénonciation de la façon dont les femmes sont traitées par la médecine en France d’un côté, manifeste pour une autre pratique de la médecine de l’autre.


Cette trilogie publiée en poche est une comédie humaine de la France des années 2010 à travers une galaxie de personnages très divers, plus ou moins paumés même quand ils affichent une certaine réussite sociale. Un style et un ton crus et réalistes et des descriptions profondes et justes des personnages, mais aussi de phénomènes de société, font de l’ensemble une réussite.


Ce roman est une dystopie. Dans un monde post-apocalyptique dont nous ne savons rien, Anna Blume lutte pour rester humaine face à des atrocités inhumaines. Parabole des guerres du xxe siècle et de la violence du monde contemporain, un récit saisissant d’un auteur toujours passionnant et qui se renouvelle toujours.


« Sauver quelque chose du temps où l’on ne sera plus jamais » : dernière phrase de cet ouvrage, chronique de la société française des années 1950 à nos jours, mixte entre la mémoire individuelle de Annie Ernaux et la mémoire commune. Une beauté mélancolique s’en dégage, accentuée par les fragments très brefs qui ouvrent et ferment le récit, hors de toute actualité et chronologie.


Ces deux romans (publiés en poche) forment une odyssée familiale sur cinq générations américaines où se rencontrent des immigrés d’Europe du Nord et des Amérindiens. Le récit balaye plus d’un siècle d’histoire des USA, de la fin de la guerre civile et des guerres indiennes de la deuxième moitié du xixe siècle aux années 1980, en passant par les guerres de Corée et du Vietnam. Un beau portrait de femme libre et indépendante, Dalva, une quête de soi à la fois poétique et réaliste.


Une série de cinq romans (tous publiés en poche) très originaux sur le destin d’une femme, Martha Quest, en Afrique (Rhodésie) puis en Angleterre, avant et après la Deuxième Guerre mondiale. Jeune femme rebelle, qui ose quitter mari et enfant pour être libre et indépendante dans une société coloniale particulièrement conformiste, s’engager et militer au Parti communiste.

L’ambiance et les débats d’une époque sont parfaitement rendus.


Ce pavé sur les « différentes » vies d’une femme, écrivaine comme l’auteure, engagée au Parti communiste mais en proie aux doutes, qui sent son monde s’écrouler et tente de lui donner une cohérence par l’écriture, a été un ouvrage marquant pour plusieurs générations de féministes. À (re)découvrir absolument !



Pour en savoir plus sur certains auteurs de ces romans, parcourez la rubrique Du côté d’écrivains et écrivaines….

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article