Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Les articles du site

La Loi de Téhéran, film de Saeed Roustayi avec Payman Maadi, Navid Mohammadzadeh

1er septembre 2021 Article Culture

Le thriller de Saeed Roustayi, cinéaste iranien de 31 ans, nous entraîne dans l’univers de la lutte contre la drogue en Iran. Le pays est aujourd’hui confronté à l’explosion de la consommation de crack, avec plus de 6,5 millions de consommateurs, quand bien même la peine de mort est prévue pour toute personne qui posséderait plus de trente grammes de drogue sur elle.

Le film met en scène la poursuite d’un caïd à la tête d’un empire de la drogue par Samad, un policier obstiné. Le bon flic contre le méchant voyou, on connaît déjà la chanson ? Bien au contraire, car le réalisateur réussit la prouesse de combiner pendant deux heures une véritable tension dramatique, servie par un sens de la mise en scène époustouflant, la construction de personnages non manichéens et un véritable scanner de la société iranienne. Tout y est en montré : les ravages de la drogue, la misère des bas-fonds de Téhéran, l’atrocité des conditions carcérales, la violence des méthodes policières, la corruption de la justice… Et au fur à mesure du film, on ne peut que conclure avec Saeed Roustayi à l’impasse de la politique ultra-répressive mise en œuvre par le pouvoir iranien. Rien d’étonnant à ce que ce dernier ait tout fait pour ralentir la sortie du film !

Boris Leto

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article