Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > septembre > 14

Ille-et-Vilaine : Amnesty International dénonce les violences policières à Redon

14 septembre 2021 Brève Société

Dans la nuit du 18 au 19 juin, au Teknival de Redon, un festival de musique techno interdit par la préfecture d’Ille-et-Vilaine, un jeune homme avait eu la main arrachée. Des dizaines de participants et onze gendarmes avaient également été blessés. L’usage de la force à cette occasion « n’était ni nécessaire, ni proportionné », selon une nouvelle enquête d’Amnesty International publiée mardi 14 septembre. Selon la présidente d’Amnesty International France, Cécile Coudriou, « il est inacceptable que des opérations de maintien de l’ordre, a fortiori pour disperser un simple rassemblement festif, conduisent à des blessures allant jusqu’à la mutilation  ». Ce rapport sort le jour même où Emmanuel Macron doit présenter les conclusions du Beauvau de la sécurité depuis l’école nationale de police de Roubaix (Nord). Mais peu de chance que lui ou Darmanin fassent la moindre critique sur les violences policières qui, comme chacun sait, n’existent pas dans notre beau pays.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article