Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > novembre > 19

Grèce : fin de l’austérité à la Saint-Glinglin ?

19 novembre 2018 Brève Monde

Après les huit années d’austérité imposées par l’Union européenne (les retraites amputées 14 fois, le salaire minimum passé de 760 euros en 2009 à 586 euros net, le gel des embauches dans la Fonction publique et un chômage massif à 28% en 2013), la situation ne s’est pas vraiment améliorée. L’optimisme affiché par le gouvernement Tsipras depuis la fin des plans d’aide, le 20 août, cache mal les plaies d’un pays exsangue : le chômage était encore de 19,1% en juin ; 46% des emplois sont à temps partiel, souvent des contrats courts à moins de 700 euros par mois. Les fonctionnaires ont perdu en moyenne 40% de pouvoir d’achat et les hôpitaux publics sont en coma dépassé. Avec la permission des créanciers européens, le gouvernement Tsipras a promis de ne pas amputer une nouvelle fois les retraites comme c’était prévu début 2019. Le rassemblement organisé mercredi 14 novembre à Athènes par le syndicat de la fonction publique (Adedy) est peut-être le signe que la coupe est pleine.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article