Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > septembre > 18

Grèce : camp de migrants ou camp de prisonniers  ?

18 septembre 2021 Brève Monde

Le gouvernement grec inaugure aujourd’hui 18 septembre sur l’île de Samos, face à la Turquie, le premier camp pour migrants dit « fermé et à accès contrôlé  ». Barbelés et caméras de surveillance, scanners à rayons X et portes magnétiques à l’entrée, centre de rétention intégré, ce nouveau camp ne sera accessible que par les demandeurs d’asile munis de badges dotés de puces électroniques. La nuit, les va-et-vient seront totalement interdits. « Le modèle des structures contrôlées sera progressivement adopté dans toutes les îles et en Grèce continentale », a expliqué le ministre grec des Migrations, Notis Mitarachi. La Commission européenne s’est engagée à financer à hauteur de 276 millions d’euros cinq nouveaux camps sur les îles de la mer Égée qui reçoivent la plupart des migrants arrivant des côtes turques voisines. Athènes promet de meilleures conditions de vie aux réfugiés mais les défenseurs des droits humains s’inquiètent de l’enfermement des demandeurs d’asile dans ce nouveau camp qui ressemble à s’y méprendre à un camp de prisonniers.

Une façon sans doute de souhaiter aux migrants « bienvenue dans l’Union européenne ».

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Mots-clés