Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > septembre > 17

Israël : les prisonniers palestiniens font reculer l’administration pénitentiaire

17 septembre 2021 Brève Monde

Le Collectif des prisonniers palestiniens a annulé la grève de la faim que devaient entamer ce vendredi 1 380 détenus en réponse aux mesures punitives prises par l’administration pénitentiaire après l’évasion, le 6 septembre, de six d’entre eux de la prison de haute sécurité de Gilboa. Le Collectif a déclaré que l’annulation avait été décidée, en accord avec l’ensemble des prisonniers, après l’approbation des demandes des prisonniers par les autorités israéliennes. Et de souligner que la plus importante de ces demandes était l’abolition des doubles « peines collectives » imposées par l’administration des prisons après les évasions. Les détenus réclamaient notamment « l’arrêt de la politique de répression, d’abus et de transferts arbitraires, la fin des sanctions infligées à des centaines de détenus, la libération des détenus en isolement et leur retour dans les sections régulières et la reprise des conditions de détention d’avant le 6 septembre  ». Donc une petite victoire pour les prisonniers.

Il faut rappeler qu’à l’heure actuelle le nombre de prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes est d’environ 4 650, dont environ 40 femmes et 200 mineurs, et ce non compris 520 prisonniers dits «  administratifs  », c’est-à-dire détenus sans chef d’inculpation, ni jugement, au bon vouloir des autorités militaires.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article