Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 1er

Covid : après la Tunisie, l’Algérie

1er août 2021 Brève Monde

« Nous en sommes réduits à pratiquer une médecine de guerre », dit une infirmière de l’hôpital Mustapha Pacha, le plus grand d’Alger, à un journaliste de l’hebdomadaire Jeune Afrique. L’Algérie est en effet durement touchée par la pandémie. En particulier, les services de réanimation manquent cruellement de bouteilles d’oxygène. Cette pénurie d’oxygène avait déjà frappé plusieurs pays pauvres, comme la Bolivie où s’était instauré un véritable trafic. Le Maghreb, qu’on disait épargné, subit donc le fléau.

Les autorités algériennes, plutôt que tout mettre en œuvre pour faire face aux pénuries et pour vacciner massivement la population, ont trouvé un remède plus simple et moins coûteux. Elles viennent de donner aux médias la consigne de ne plus donner de mauvaises nouvelles de l’épidémie.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article