Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 93, avril-mai 2014

Aulnay-sous-Bois : Quand le maire socialiste fait la campagne du Front national

Gérard Segura était le maire socialiste d’Aulnay-sous-Bois depuis 2008. Lors des dernières municipales, il a mené toute sa campagne… contre les Roms, dont ce tract distribué massivement sur les marchés et dans les boîtes aux lettres. Extraits :

En gros titre, « Campements ROMS : ça ne peut plus durer ! »

« (…) notre Ville a engagé auprès des tribunaux les recours nécessaires afin d’obtenir l’expulsion dans les meilleurs délais. (…) je viens d’alerter Monsieur le Premier Ministre sur l’état d’exaspération des habitants (…) j’ai pris contact avec d’autres maires du département confrontés au même problème. Faute d’une réponse rapide, je n’hésiterai pas à prendre avec eux des initiatives nouvelles, voire à organiser un rassemblement de protestation en préfecture. (…) »

Les passages en gras, sont ceux du tract.

Résultat : le maire socialiste perd près de20 points au premier tour avec 26,67 % des voix (44,86 % en 2008). Puis il est très largement battu au second tour par le candidat UMP, Bruno Beschizza, par 60,7 % des voix contre 39,3 %. Le Front national ne se présentait pas. À noter que le nouveau maire a accompli un parcours édifiant dans la police. Selon Wikipédia : lieutenant de police à la Compagnie d’intervention à Paris en 1992 ; promu capitaine le 22 juillet 1998, commandant de police le 22 décembre 2004 ; fin 2010, avec l’arrivée de Jean-François Copé à la tête de l’UMP, Bruno Beschizza est nommé secrétaire national à l’emploi des forces de sécurité. Il est membre de la « cellule riposte » dirigée par Brice Hortefeux…

En somme, en dépit des résultats, le maire socialiste a de quoi se féliciter. Sa campagne a porté ses fruits, en portant un flic à la mairie…

H.C.

Mots-clés : | |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article