Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Éditos L’Étincelle > 2022 > mars > 21

À bas Poutine et son régime

La guerre dévastatrice de Poutine contre le peuple ukrainien continue. L’armée russe a écrasé la ville de Marioupol sous les bombes. Poutine, l’ami des Le Pen, Zemmour et autres figures de l’extrême droite internationale, prétend vouloir « dénazifier » l’Ukraine. C’est le comble du cynisme. L’émotion et l’indignation sont grandes. En Russie, les voix qui s’opposent à la guerre sont brutalement réprimées.

Les grandes puissances mondiales, par peuple ukrainien interposé, poussent en avant les intérêts de leurs multinationales, de l’énergie ou de l’armement. Et ce sont les classes populaires et elles seules qui vont payer, en Ukraine bien sûr, mais aussi en Russie où elles subissent déjà les conséquences des sanctions occidentales.

Ici aussi, c’est l’annonce de sacrifices à faire et d’un regain de militarisation. Macron argue que « la démocratie a un prix », qu’il se garde bien de faire payer à Total, Dassault et consorts…

Nous ne paierons pas leur guerre ! Troupes russes hors d’Ukraine ! Solidarité avec les peuples et travailleurs ukrainiens et russes !

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article