CCR
Convergences  révolutionnaires
Revue publiée par la fraction L' Étincelle

 

ACCUEIL

QUI SOMMES NOUS ?

LIENS

ABONNEMENT

CONTACT

NOS ARCHIVES
- Tous les numéros
- Les tribunes
- Les éditos
- Autres archives

CA SE DISCUTE !

Marx

 


Edito des bulletins d’entreprise

- Le 20 juin 2016

Hollande et Valls veulent museler la contestation : Ils n’y parviendront pas !

Incapables de faire taire la contestation contre la loi Travail, Hollande et Valls ont menacé d’interdire les manifestations suite aux « violences » qui les ont accompagnées. Comme par hasard... L’Euro de football n’a-t-il pas donné lieu à des débordements autrement violents, comme ces affrontements à Marseille entre hooligans russes et anglais ? Hollande, Valls ou Cazeneuve ont-ils menacé d’interdire l’Euro de football ? Que non ! Quand le gouvernement refoule des Anglais, c’est parce qu’il s’agit d’un convoi humanitaire destiné aux migrants de Calais comme il a osé le faire samedi dernier, interdisant au convoi de quitter Douvres !

A Toulouse, alors que l’intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires avait prévu une manifestation ce lundi 20 juin, la préfecture a demandé à l’intersyndicale de changer de date sous peine d’interdiction. Motif : Toulouse attend des supporters russes ce jour-là... Ce n’est pas l’Euro que le Préfet pointe du doigt mais les manifestations !

Les violences dans les manifs ? Parlons-en !

Bernard Cazeneuve a eu le culot d’accuser la CGT d’avoir « pris violemment à partie les forces de l’ordre »... Mais tous ceux qui ont participé aux manifestations contre la loi Travail depuis trois mois ont pu voir une police provoquant les incidents pour mieux pouvoir riposter avec gaz, matraques et interpellations.

Les grandes chaînes de télé, manifestement aux ordres, n’ont montré de la grande manifestation nationale du 14 juin à Paris que des nuages de gaz et, en boucle, les « dégradations » commises à l’hôpital Necker, laissant entendre que les vitres caillassées en rez-de-chaussée étaient celles des salles d’opération – ce qui est complètement faux.

C’est un tout autre tableau que montrent les images qui circulent sur Internet. Oui, un certain nombre de manifestants s’en sont pris aux devantures de banques, d’assurances, à des panneaux publicitaires. Quoi qu’on puisse en penser, il est clair qu’il s’agissait pour eux d’objectifs très ciblés, symboles de ces grands groupes que défendent le Medef et le gouvernement, même si ces bris de vitrines ne font guère peur aux capitalistes. Hôpitaux ou services publics n’étaient certainement pas visés !

Et puis, ce n’est pas comme s’il n’y avait jamais eu des policiers en civil agissant en agents provocateurs ! En 1995 et 2003, les services d’ordre syndicaux en avaient interpellé munis de leur carte tricolore ! Dans des manifestations récentes, certaines photos mises en ligne (par exemple « reporterre.net ») sont sans ambiguïté !

En revanche, le 14 juin, à Paris, pour un manifestant « ordinaire », il était impossible de sortir du cortège, par exemple pour se mettre à l’abri des gaz policiers : des cordons de robocops bloquaient les rues adjacentes, « nassant » véritablement la manifestation. Et, aux quelques endroits où les manifestants étaient autorisés à partir, les flics leur faisaient enlever badges, autocollants et T-shirts à slogans.

De quel droit ? Pour qui Valls et Hollande se prennent-ils ? Poutine ? Erdogan ? Croient-ils que nous allons accepter de nous laisser bâillonner ?

Les raisons de la colère...

Malgré la véritable intox du gouvernement et des grands médias, rien n’y fait. Près des deux tiers de la population continuent à vouloir le retrait de la loi. Or le gouvernement s’arcboute et montre les dents. Parce qu’il a peur.

Peur que, s’il retire sa loi, le monde du travail se sente ragaillardi, reprenne confiance et commence à mettre sur le tapis tout ce qui ne va pas. Et les motifs de colère ne manquent pas, qu’il s’agisse des salaires – on s’en sort de plus en plus mal –, des conditions de travail, de plus en plus contraignantes, avec un patronat toujours plus arrogant. En ce lundi 20 juin, les organisations syndicales ont maintenu l’appel à manifester contre la loi Travail jeudi prochain, le 23 juin. Nous verrons bien si le gouvernement ose l’interdire.

En attendant, son attitude, ses menaces mêmes doivent aboutir à nous donner plus que jamais envie de nous battre et d’occuper les rues pour exiger le retrait de la loi Travail !


Pas la crise pour les marchands de mort - 20 juin 2016

Le ministre de la Défense a célébré le contrat du siècle : 12 sous-marins vendus à l’Australie. Déjà, en 2015, la France avait vendu pour 16,9 milliards d’avions Rafale, missiles et autres engins de mort : parmi ses clients, le dictateur égyptien Al-Sissi, qui dépense l’argent (...)

Contre l’hépatite C : la bourse ou la vie ! - 20 juin 2016

L’hépatite C tue 3 000 personnes par an en France, mais c’est une mine d’or pour le laboratoire Gilead qui vend son médicament, le Sovaldi, 41 000 euros. C’est 280 fois son coût de production ! La ministre de la Santé, Marisol Touraine, promet un « accès universel aux (...)

Bolloré, ce n’est pas que de la télé - 20 juin 2016

Mediapart révèle les pressions politiques qui ont permis au groupe du milliardaire Vincent Bolloré (10 milliards de chiffre d’affaires) d’accaparer la concession du port de Douala au Cameroun. En 2007 Sarkozy invite le président camerounais à Paris et plaide les affaires de Bolloré, (...)

Parce que les pubs de l’Oréal le valent bien ! - 20 juin 2016

Plusieurs journaux ont annulé des entretiens prévus avec les acteurs du film « l’Idéal », de Frédéric Beigbeder, sorti en salles le 15 juin, satire du monde des industries de luxe. Derrière le titre du film, il n’est pas difficile de reconnaître « l’Oréal », le film rappelant (...)

Une politique contre les migrants qui scandalise ! - 20 juin 2016

L’ONG Médecins Sans Frontière a annoncé vendredi renoncer à tous les financements de l’Union Européenne pour dénoncer sa politique « honteuse » par rapport aux migrants. En effet, en refoulant ces derniers, les pays européens se rendent responsables, chaque mois, de la mort de (...)

A l’écoute du patronat, mais prudent - 20 juin 2016

L’accord sur l’indemnité chômage a échoué car le MEDEF ne voulait pas de la taxation des CDD. Il veut toujours plus de précarité pour les travailleurs. Toutefois, pas question pour le gouvernement de contraindre le patronat. L’actuelle convention sera donc prolongée. Match (...)

Quelque chose de pourri au Royaume-Uni - 20 juin 2016

La députée anglaise Jo Cox a été assassinée jeudi 16 juin devant sa permanence dans le nord de l’Angleterre. Son assassin a crié au moment de la tuer « La Grande-Bretagne d’abord ». Ce sympathisant de l’extrême droite a tué alors que la Grande-Bretagne vote cette semaine pour (...)

Travailler moins, est ce vivre mieux ? » - 20 juin 2016

Ce sujet du BAC de philo 2016 a dû inspirer nombre de lycéens qui dès le mois de mars entraient en lutte contre la loi travail. En tout cas, le grand patronat et ses actuels sous-fifres au gouvernement ont une conception déjà toute faite de la question : nous faire travailler plus, sous-payés, (...)

Numéro 105, avril-mai 2016

Un mois et demi de mouvement contre la Loi El Khomri : Ils n’ont toujours pas reculé… mais nous non plus !

Technocentre Renault Guyancourt : Viré pour un mail !
Place de la République à Paris : Hôpitaux Debout
Lyon – Couloir de la Chimie : Une réaction exothermique contre la loi Travail
PSA Poissy : « Ça tourne dans les têtes »…
En ce mois d’avril 2016 : Les postiers du vingtième, à Paris, relèvent la tête
Printemps 2016 au fil des jours
Lycée Hélène-Boucher (Paris 20e), 14 et 15 avril : De la manif au banquet de lutte
Le lycée des décrocheurs en visite à la coord : Le Rameau d’Or
À Toulouse : Manifs, spectacle, dérision, convergences… et on refait le monde
Mulhouse : Les jeunes ne lâchent rien, les travailleurs ne les lâchent pas
Agen : « Comment fait-on, pour se mettre en grève ? »
À Strasbourg, la convergence étudiants-travailleurs se prépare activement
Bordeaux : « Là, franchement, c’est trop ! »
Étudiants : à Lyon 3, on s’y met aussi !
Dans l’actualité

De nuit et de jour : travailleurs, debout !

De nuit et de jour : travailleurs, debout !
Nuit Debout : Des forums où les travailleurs pourraient imprimer leur marque
Nuit debout : Les fées autour du berceau...
Appareils syndicaux : En un combat douteux
Cheminots debout : Retrait du décret-socle et de la loi Travail !

 Site réalisé avec spip

convergences révolutionnaires | ABONNEMENT | CONTACT | PLAN DU SITE | ADMIN