Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Les articles du site

Un train d’enfer

Enquête dessinée sur la SNCF et la privatisation du rail

30 septembre 2020 Article Culture

Une bande dessinée de Erwan et Gwenaël Manac’h publiée aux éditions La ville brûle, 2020, 19 €


Petits-fils de cheminot, les auteurs livrent une enquête fouillée sur la SNCF à l’heure de l’ouverture à la concurrence. Cent trente pages denses et très documentées, qui balayent toutes les conséquences d’une gestion basée non pas sur l’intérêt des usagers et de la population, fondée non pas sur les compétences et le savoir faire des cheminots, mais dirigée uniquement vers la rentabilité. Entre les chiffres et les discours officiels, on y retrouve des témoignages de cheminots et de syndicalistes.

Les auteurs s’intéressent à la dégradation du service pour les usagers (files d’attente interminables avec la suppression des guichets, fermeture des petites lignes, inconfort délibéré dans les nouvelles 3e classes que sont les Ouigo...) mais aussi aux conséquences des dernières réformes sur les conditions de travail des cheminots (réorganisations, nouvelles techniques managériales, malaise au travail…), égratignant au passage quelques illusions et fantasmes sur le statut des cheminots.

À l’aube de l’ouverture à la concurrence du transport de voyageurs, les auteurs rappellent comment le fret, libéralisé depuis 2006, a été délibérément sabordé, et anticipent les problèmes qui ne manqueront pas de se poser ou de s’accentuer, en particulier concernant la sécurité.

En somme, cette BD est une bonne piqûre de rappel pour toutes celles et ceux qui veulent découvrir ou redécouvrir pourquoi les cheminots se sont battus régulièrement ces dernières années.

Sabine Beltrand

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article