Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > juin > 1er

Ukraine : le cynisme de l’agence Tass

1er juin 2022 Brève Monde

L’agence de presse officielle russe, Tass, a commenté à sa façon la mort du journaliste de BFM-TV, Frédéric Leclerc-Imhoff, tué par un obus alors qu’il se trouvait dans un convoi humanitaire sur lequel il faisait un reportage. Tass a interrogé un officier de l’armée séparatiste pro-russe de la république populaire de Lougansk qui a déclaré : « Je ne le qualifierais pas de journaliste, car ses actions indiquaient une toute autre ligne d’activité. Il est tout à fait possible de le qualifier de mercenaire étranger. Et il est tout à fait clair qu’il était un complice des forces radicales d’extrême droite. » Ce qui a provoqué l’indignation et les protestations de la famille et des collègues du reporter assassiné. Mais c’est un mensonge parmi beaucoup d’autres, dont Tass nous abreuve depuis le début de la guerre d’Ukraine. Et cette agence de presse est loin d’être la seule dans ce cas.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article