Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > novembre > 23

Soudan : l’armée recule, la mobilisation populaire continue

23 novembre 2021 Brève Monde

Après avoir réinstallé le Premier ministre, Abdallah Hamdok, dans ses fonctions, les autorités militaires soudanaises ont libéré plusieurs hommes politiques qui étaient détenus depuis le coup d’État militaire du 25 octobre. Un geste salué par les États-Unis, le Royaume-Uni, la Norvège, l’Union africaine et l’Union européenne, ainsi que l’Égypte et l’Arabie saoudite, deux alliés arabes de l’armée soudanaise. Tous espèrent que cela va mettre fin à la mobilisation populaire qui se poursuit malgré une répression féroce. Mais rien n’est moins sûr. Les manifestants ont conspué l’accord intervenu entre le chef de l’armée, le général Abdel Fattah al-Burhane, et le premier ministre, accord qui reporte aux calendes grecques la passation du pouvoir aux civils. Les manifestants demandent la fin de toute présence militaire au gouvernement et le retour des soldats dans leurs casernes. Possible qu’ils y parviennent. Mais un moyen de garantir qu’il n’y aurait pas nouveau coup d’État militaire serait de fournir des armes aux ouvriers et paysans soudanais. Car le seul remède contre l’armée de métier, c’est le peuple en armes.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article