Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > mars > 5

Président des patrons

5 mars 2018 Brève Politique

Au moment où un certain nombre de grandes entreprises (PSA, Société générale, IBM entre autres) s’engouffrent dans la brèche ouverte par les ordonnances Macron et annoncent des ruptures conventionnelles collectives, les droits des salariés ayant « démissionné » sont réduits à la portion congrue. Non seulement ils seront poussés vers la sortie par leur employeur, mais pour toucher le chômage, ils devront avoir un projet professionnel jugé « réel et sérieux », qui réponde « aux besoins du marché du travail », et Pôle emploi s’assurera de la mise en œuvre du projet à travers de multiples contrôles.

Ce qui n’empêche pas Macron de se vanter d’avoir ouvert de nouveaux droits. Pour les patrons c’est certain.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article