Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Articles

Petit billet berlinois

24 mars 2020 Article Monde

La Radio Info Berlin-Brandebourg, de grande audience, a transmis le dimanche 23 mars au soir un reportage intéressant sur les agents de sécurité à l’aéroport de Tegel, qui n’ont à leur disposition que des masques d’opération qui ne protègent pas du tout du coronavirus. « On se fait tousser dessus par les voyageurs, sans même pouvoir se détourner... » De manière tout aussi irresponsable, les autorités aéroportuaires ne réservent au contrôle des voyageurs que le petit terminal, au lieu des plus grands où le personnel comme les voyageurs ne sont pas contraints de s’entasser de la sorte. Pour un meilleur contrôle, il faudrait davantage de personnel, « et plus de fric pour les compagnies aériennes », selon un agent de sécurité au micro. A voir encore si lesdites compagnies aériennes consacreraient ce fric à la protection du personnel et des voyageurs. La question se pose.

Dans le secteur des transports en commun berlinois (BVG), dans le métro comme dans le RER, le nettoiement ne se fait qu’une fois par jour, sans désinfection qui là encore serait trop coûteuse en moyens financiers et humains. Nettoyage et désinfection devraient être assurés « plus d’une fois par jour ». Du travail pour des chômeurs ? Reste à savoir si dans les conditions générales de manque de protection il serait judicieux d’en appeler à eux ! Une autre question encore.

Dans les entreprises également, c’est l’entassement sans masques et à moins de deux mètres de distance les uns des autres, qui plus est à un grand nombre dans des espaces confinés ! Une différence bien frappante avec les deux mètres de distance minimale imposée dans la rue.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Mots-clés