Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Éditos L’Étincelle > 2019 > juillet > 1er

Macron se repeint en vert : Les paroles et les actes

Les experts affirment que les pics de chaleur seront de plus en plus élevés... Avec la canicule que nous venons de traverser, on voit qu’il y a bien urgence climatique.

Ça n’a pas échappé à Macron qui, au sommet du G20 d’Osaka, a joué les fiers-à-bras, menaçant ceux qui voudraient emboîter le pas à Trump et refuser de signer un accord sur le climat. Le sommet du G20 ayant abouti à un « accord » minimaliste à 19, il a affirmé : « On a évité de reculer [...] mais nous devons aller beaucoup plus loin. »

« Évité de reculer » parce que le Brésilien Bolsonaro, qui menaçait de suivre Trump, a fini par signer ? Pour ce que ça change ! Au Brésil, depuis des décennies, la déforestation de la forêt amazonienne, le poumon de la planète, bat son plein...

« Aller plus loin »  ? En février dernier, le gouvernement français a abandonné l’objectif inscrit dans la loi de 2015 d’une division par quatre des émissions de carbone et l’a remplacé par la notion plus floue de « neutralité carbone »… en 2050 ! Mais, même là, le Haut Conseil pour le climat, pourtant mis en place par Macron en pleine crise des Gilets jaunes, vient de tacler son créateur par la voix de sa présidente : vu sa politique, «  la France n’aura aucune chance d’atteindre la neutralité carbone en 2050. »

Il faut dire que, en matière d’écologie, Macron a un sacré pédigrée. À commencer par les fameux « cars Macron » et leurs gros moteurs Diesel. Qui doivent d’ailleurs leur relatif succès au fait que bien des voyageurs ne peuvent plus se payer des billets de train dont les tarifs sont devenus exorbitants. Quand train il y a : parce que notre champion écolo assume les fermetures de plus en plus nombreuses de « petites » lignes, bien plus écolos que les cars.

Action ?

La réalité de la politique de Macron en matière d’écologie ? L’émission massive de gaz lacrymogènes, comme on a pu le voir dimanche dernier sur une vidéo virale, quand les flics ont violemment dispersé des manifestants... écologistes pacifiquement assis, en les aspergeant à bout portant.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article