Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > octobre > 12

Liban : le juge Bitar toujours dans la ligne de mire du Hezbollah

12 octobre 2021 Brève Monde

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a lancé lundi soir sa plus violente attaque à ce jour contre le juge d’instruction Tarek Bitar, chargé de l’enquête sur l’explosion du port de Beyrouth en août 2020. Le patron du parti chiite a accusé le juge «  de faire du ciblage politique  », allant même jusqu’à le soupçonner «  de ne pas vouloir révéler la vérité  ». Et il a tenu à préciser à la télévision : « Cela ne veut pas dire que nous appelons à la fin de l’enquête, pas du tout, mais nous appelons à la nomination d’un juge honnête et transparent pour travailler sur cette enquête qui soit aussi claire et transparente que possible dans les délais.  » Rappelons que le prédécesseur de Bitar s’était déjà vu retirer l’enquête sur demande des principaux leaders politiques dès l’instant où il avait convoqué certains d’entre eux pour les mettre en examen. Et Bitar risque de connaitre le même sort. En fait la majorité des membres du Parlement libanais – qui avait rejeté toute demande d’enquête internationale sur cette tragédie qui avait fait plus de 200 morts – ne veut pas entendre parler d’investigations approfondies qui risqueraient d’impliquer nombre de ses membres. Elle préfère tirer à vue sur les magistrats chargés de l’enquête.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article