Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > octobre > 12

Libye : plusieurs migrants tués par les gardes d’un centre de détention

12 octobre 2021 Brève Monde

Tuer un migrant est devenu si banal de nos jours que les médias ont peu parlé de six d’entre eux, originaires d’Afrique subsaharienne, abattus par balles par les gardes libyens d’un centre de détention à Tripoli. L’information vient d’être donnée par le bureau de l’Organisation internationale pour les migrations alors que des journaux locaux ont rapporté que des centaines de migrants s’étaient évadés de ce centre d’Al-Mabani, surpeuplé, où sont détenues plus de 3 000 personnes (pour une capacité de 1 000 places) et où les conditions de vie sont décrites comme «  terribles  ». Plusieurs ONG et agences onusiennes dénoncent régulièrement les conditions déplorables dans les centres de détention de ce pays, où passeurs et trafiquants ont profité ces dix dernières années du climat d’instabilité politique pour faire de la Libye la plaque tournante du trafic d’êtres humains sur le continent africain. Lundi une mission d’enquête d’experts de l’ONU a publié un rapport dans lequel elle a dénoncé des « crimes de guerre » et des « crimes contre l’humanité » commis dans le pays depuis 2016, en particulier contre les migrants. Le tout avec la complicité criminelle de l’Union européenne qui non seulement leur ferme ses frontières mais, de plus, les «  sous-traite  » contre argent comptant aux autorités libyennes.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article