Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2017 > octobre > 16

Les travailleurs de General Electric toujours en tension

16 octobre 2017 Brève Entreprises

Les travailleurs du site grenoblois de General Electric ont bloqué leur usine neuf jours durant pour s’opposer à un plan de licenciements.

En 2015, lors du rachat de la filière hydro-électrique d’Alstom par General Electric, gouvernement et patronat promettaient la création de 1 000 emplois grâce à cette opération. Deux ans plus tard, c’est 350 postes sur les 800 que compte le site grenoblois qui sont menacés de disparaître, sans compter les conséquences pour les sous-traitants de la région. Le groupe aux 8,1 milliards de profit en 2016 assure que c’est une nécessité pour rester compétitif…

C’était sans compter sur la détermination des travailleurs à ne pas se laisser faire. Pendant neuf jours, ils ont bloqué l’accès au site et ils étaient parfois plus de 200 à tenir le piquet de grève à l’entrée. Une mobilisation qui leur a permis de prendre conscience de leur force collective et qui va se poursuivre par de nouvelles actions.

Mots-clés : | |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article