Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Les articles du site

Lannion : l’épidémie d’attaques patronales… et son remède

19 novembre 2020 Article Entreprises

Reconfinés, vraiment ? Pour bien des travailleuses et des travailleurs, ce reconfinement est surtout synonyme de turbin. Et, de ce point de vue, pas de grosse différence avec le confinement du printemps.

À Lannion, dans le secteur des télécoms, du côté des patrons, le mot d’ordre est le même : profiter de la crise sanitaire pour accentuer pression sur leurs salariés. Pour les travailleurs, c’est la double peine : risquer sa santé au travail et accepter des sacrifices au nom de la « crise ». Nokia a annoncé plus de 400 suppressions d’emploi. Et, dans bien des petites entreprises qui gravitent autour, les congés payés ont été supprimés, les primes annuelles rabotées ; des passages obligatoires en 2×8 ont permis d’augmenter les cadences sans payer les heures de nuit ; et c’est aux travailleurs de se débrouiller pour désinfecter leurs tenues. Les entreprises fournissaient les masques et le gel hydro-alcoolique… de quoi se plaint-on ?

Le reconfinement a été l’occasion de remettre le couvert… sauf que, ce coup-ci, certaines équipes ne se sont pas laissé faire, ont refusé collectivement de passer à nouveau en 2×8 et ont obligé la direction à prendre en charge la désinfection des tenues. Les patrons ont dû céder face à la grogne…

Contre la fièvre patronale, un seul remède : la mobilisation des travailleuses et des travailleurs !

Correspondant

Crédit photo : Photothèque Rouge /Martin Noda / Hans Lucas

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article