Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 125, mars-avril 2019 > Livres et films

J’veux du soleil

Film de Gilles Perret et François Ruffin

29 mars 2019 Convergences Culture

J’veux du soleil

film de Gilles Perret et François Ruffin


Ce film « à la rencontre des Gilets jaunes » sort en salle le 3 avril, mais est d’ores et déjà présenté en avant-première dans des salles d’Art et d’Essai [1] un peu partout en France.

Gilles Perret, réalisateur et documentariste engagé (Les jours heureux  ; La sociale) a décidé de partir sur les routes pour aller discuter avec ces personnes présentées comme « des fachos, beaufs, racistes » – y compris dans les milieux militants, syndicalistes voire d’extrême gauche – et a convaincu François Ruffin (journaliste et député FI) de venir avec lui. Pendant six jours, en décembre dernier, de la Picardie au Sud-Est, ils ont rencontré des dizaines de personnes et les ont invitées à se confier sur leur vie, les raisons de leur engagement dans le mouvement. Entrecoupées d’extraits de discours de Macron et des médias, les scènes alternent des moment drôles et émouvants, dessinant un portrait juste et sensible de gens se battant pour leur dignité.

Le film n’apportera pas de grande révélation à tous ceux qui sont convaincus de la justesse des causes défendues par le mouvement, de la situation d’extrême précarité dans laquelle vivent de plus en plus de travailleurs dans notre pays. Et bien sûr à tous ceux qui ont participé aux rendez-vous des ronds-points et aux manifestations. Mais les réalisateurs veulent permettre aux Gilets jaunes de s’emparer du film pour discuter autour d’eux et se sentir « regonflés » car reconnus.

Liliane Laffargue


[1Perret explique dans ses débats qu’il a choisi les salles d’Art et d’Essai volontairement parce que leur public, théoriquement convaincu de la cause défendue par les Gilets jaunes... est curieusement absent des ronds-points et lieux de rencontre des Gilets jaunes ! À Amiens, la salle d’Art et d’Essai a refusé le film... Perret explique sobrement qu’il s’agit d’une direction « de gauche, si l’on peut encore parler de gauche à propos de ces gens-là ». Du coup, ce sont les salles commerciales qui vont se charger d’une distribution dans la ville de... François Ruffin !

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article