Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mars > 11

Hauts-de-France : un bâtonnier légèrement slavophobe

11 mars 2022 Brève Société

Le bâtonnier du barreau de Valenciennes, Jean Thévenot, est également président de la Caisse autonome des règlements pécuniaires des avocats des Hauts-de-France, un organisme qui gère les fonds déposés par les avocats pour le compte de leurs clients. Dans un courrier envoyé aux cinq barreaux de la région, début mars, il a donné instruction de bloquer toute sortie d’argent à destination des clients « dont la consonance du nom serait slave ». Raison avancée : « être efficaces dans cette lutte contre la Russie ». Or des départements comme le Nord et le Pas-de-Calais comptent une importante population originaire de Pologne, mais aussi des pays baltes, ainsi que de nombreux juifs d’origine ashkénaze, toutes familles dont la consonance du nom peut être slave. Au total plusieurs centaines de milliers de personnes. Les avocats ont du pain sur la planche pour faire le tri entre « bons » slaves et « infâmes russes ». Bref, Thévenot a un esprit en bâton de chaise… ce qui tombe à pic pour un bâtonnier.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article