Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 11

Frontière franco-espagnole : un migrant se noie en traversant la Bidassoa

11 août 2021 Brève Politique

Près de 300 personnes ont manifesté à Irun, au Pays basque espagnol, pour protester contre la mort d’un migrant africain qui s’est noyé dimanche dernier en tentant de franchir la Bidassoa, fleuve frontalier entre la France et l’Espagne. Selon les derniers chiffres du ministère espagnol de l’Intérieur, ce pays est l’une des principales portes d’entrée en Europe pour les migrants, avec 16 586 entrées irrégulières sur les sept premiers mois de l’année, près de 50 % de plus qu’à la même période de l’an dernier. Beaucoup se dirigent ensuite vers les Pyrénées pour gagner la France et les pays plus au nord. Mais la frontière franco-espagnole est fortement gardée, d’une part par la Guardia Civil et la police nationale espagnoles, de l’autre par la police de l’air et des frontières et la gendarmerie françaises. Pour les éviter, les migrants sont donc obligés d’emprunter, souvent au péril de leur vie, des dangereux sentiers de montagne ou de traverser la Bidassoa à la nage. Et, lorsqu’ils sont arrêtés, ils sont immédiatement incarcérés.

Pour eux, l’Europe est un continent sans visa.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Mots-clés