Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mai > 4

Frontex : les faux-culs de l’Union européenne

4 mai 2022 Brève Monde

Fabrice Leggeri, le directeur général de l’Agence européenne des gardes-frontières (Frontex) a été contraint de démissionner après avoir été mis en cause par l’Office européen de la lutte anti-fraude qui l’accuse, entre autres, d’avoir renvoyé illégalement vers la Turquie des migrants qui se trouvaient dans les eaux territoriales grecques mais aussi de « harcèlement » et de « mauvaise conduite ». Des accusations lancées contre lui depuis longtemps par diverses ONG. Pour sa défense, Leggeri affirme qu’il a agi conformément au mandat qu’on lui avait donné. Et pour cause. La mission de Frontex est de tout faire pour empêcher que les migrants parviennent sur les côtes européennes. Et Leggeri, un pur produit du ministère français de l’Intérieur où il a fait ses classes, n’a pas hésité à employer la manière forte. Trop forte sans doute pour ses commanditaires qui auraient souhaité de sa part un peu plus de discrétion.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article