Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > juillet > 30

Essais nucléaires français : et « la dette » envers l’Algérie ?

30 juillet 2021 Brève Monde

Lors de son voyage en Polynésie, Emmanuel Macron a reconnu, à Papeete, « la dette de la France » à l’égard des Polynésiens touchés par les essais nucléaires menés par Paris dans différents atolls océaniens entre 1966 et 1996. L’occasion pour l’Algérie de rappeler qu’auparavant, entre 1960 et 1966, l’armée française avait procédé à 17 essais nucléaires dans le Sahara algérien. Or jusqu’à présent, et malgré les demandes des autorités algériennes, la France n’a pas fait grand-chose pour identifier et décontaminer les lieux où elle avait enfoui ses déchets nucléaires. Le 4 juillet dernier, veille de la fête nationale algérienne marquant le 59e anniversaire de l’indépendance, l’ex-ministre algérien des Anciens combattants, Tayeb Zitouni, avait accusé la France de « refuser de remettre les cartes topographiques qui permettent de déterminer les lieux d’enfouissement des déchets polluants, radioactifs ou chimiques non découverts à ce jour » ajoutant, de plus, que Paris « n’avait fait aucun acte humanitaire pour dédommager les victimes ». Pas de quoi s’étonner…

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article