Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Les articles du site

Don’t Look Up : Déni cosmique, d’Adam McKay

18 janvier 2022 Article Culture

Adam McKay est connu depuis quelques années pour ses comédies dramatiques sur les classes dirigeantes américaines. Dans The Big Short, il revenait sur les mécanismes de la crise financière de 2008 et dans Vice, il étrille Dick Cheney, vice-président de Bush junior de 2001 à 2009 et artisan de la guerre en Irak.

Dans Don’t Look Up, il s’attaque cette fois au traitement de la catastrophe écologique par la bourgeoisie américaine, son État et ses médias, en racontant l’histoire d’une comète se dirigeant droit vers la terre, la menaçant d’explosion. Les deux scientifiques qui font la découverte, campés par Jennifer Lawrence et Leonardo DiCaprio, se lancent alors dans un parcours du combattant pour que le gouvernement ne serait-ce que considère le problème. Beaucoup de scientifiques ont fait part du réalisme du film et du sentiment d’impuissance qu’ils avaient eux aussi éprouvé quand ils se sont confrontés, comme nos deux scientifiques, aux mondes politique et médiatique.

Mais c’est plus qu’un film sur l’absence de prise en compte de la catastrophe. Car c’est quand le gouvernement se saisit du dossier que les problèmes commencent pour de bon, avec l’entrée en scène d’un grand patron de la tech qui tente d’exploiter le péril à son profit, en jouant de ses relations avec une présidente sosie de Trump dont il a été le principal financeur de campagne.

Les profiteurs de la catastrophe entament alors une lutte politique derrière le mot d’ordre qui donne le titre au film : « Don’t Look Up ! », « Ne regardez pas en l’air ! ». Mot d’ordre habile, à mi-chemin du scepticisme complotiste (« est-on bien sûr que cette comète existe ? ») et du « rassurisme » quant au danger qui approche et qui revient à laisser le volant à ceux qui se dirigent vers le fossé. Même l’argument du chantage à l’emploi est mobilisé par les partisans du Don’t Look Up, la promesse du travail donné par la comète servant à enchaîner les travailleurs aux intérêts des grands patrons.

Face à eux, les partisans du « Just Look Up ! » ont bien du mal à se faire entendre. Le film ne croit pas que l’action collective puisse infléchir le cours des évènements mais brocarde avec fracas le « chacun pour soi » des riches. Ce sont leurs décisions qui nous mènent droit dans le mur sans que cela les empêche de toujours se ménager une issue de secours pour eux-mêmes. Ça ne vous rappelle pas quelque chose ? Alors, don’t just look up… fight ! [1]

Bastien Thomas


[1Ne regarde pas juste en l’air… bats-toi !

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Mots-clés