Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 25

Béziers : la girouette Ménard va-t-elle encore tourner ?

25 août 2021 Brève Politique

Toujours « soutien » de Marine Le Pen, tout en affirmant son « amitié » pour Éric Zemmour, le très droitier maire de Béziers, Robert Ménard, se découvre désormais des affinités avec… Emmanuel Macron. Il affirme dans Le Point qu’« il n’a pas peur d’être d’accord avec lui lorsqu’il fait une chose intelligente » et prend sa défense, cette fois sur Europe 1, contre l’accusation d’être « un apprenti dictateur » lancée par les antivax et les anti-passe. De là à amorcer un tournant qui va le conduire à soutenir le locataire de l’Élysée lors de la présidentielle de l’an prochain, il n’y a qu’un pas qui, venant de lui, n’étonnerait guère. Car il fut, tout à tour, militant de la Ligue communiste révolutionnaire, adhérent du Parti socialiste et cofondateur de Reporters sans frontière avant d’aller nager dans les eaux troubles du Front national, ce qui lui a permis d’enlever la mairie de Béziers. Aujourd’hui, après les mauvais scores électoraux du Rassemblement national, Ménard se verrait peut-être bien rejoindre la cohorte des macronistes. Comme disait le radical-socialiste Edgar Faure, un spécialiste dans ce domaine : « Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. »

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article