Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 26

L’homme qui a peut-être croisé des talibans

26 août 2021 Brève Politique

Un réfugié afghan qui venait d’être accueilli à Noisy-le-Grand vient d’être condamné à dix mois de prison avec sursis. Il s’est en effet fait arrêter dans une épicerie du 18e arrondissement, après avoir été remarqué par des passants, alors qu’on lui avait interdit de franchir les limites de sa commune de résidence.

Motif : ce réfugié compte dans son entourage un homme qui pourrait avoir eu des liens avec des talibans. Autrement dit : l’homme qui a vu l’homme qui a vu un taliban. Le but de l’opération et de cette justice expéditive largement médiatisée est bien évidemment de montrer la rigueur de la surveillance exercée par les autorités sur les réfugiés et de rassurer les xénophobes qui ne veulent pas de migrants du tout, qu’ils soient réfugiés ou non.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article