Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > juillet > 14

Beyrouth : les victimes de la catastrophe n’oublient pas

14 juillet 2021 Brève Monde

Des émeutes ont éclaté à Beyrouth quand des manifestants sont venus demander des comptes au ministre de l’Intérieur, sous ses fenêtres. Ils l’accusent en effet de bloquer l’enquête sur l’explosion d’un bateau chargé d’engrais chimique le 4 août 2020. Cette catastrophe avait fait 200 morts, 6 500 blessés et 300 000 sans-abris en détruisant une partie de la ville. Près d’un an plus tard, l’enquête n’a toujours pas avancé, aucun responsable n’a été désigné.

Comment 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium, matière extrêmement dangereuse, avaient-elles pu rester stockées dans un cargo délabré à quai depuis six ans sans la moindre mesure de précaution ?

Les autorités libanaises n’ont visiblement pas envie que la vérité soit faite sur ce drame, car toutes sortes de politiciens et patrons pourraient être mis en cause, en cascade. Mais la population, et en particulier les familles des victimes, n’ont pas l’intention d’en rester là.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article