Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > octobre > 29

Ascoval : l’État complice

29 octobre 2018 Brève Entreprises

L’aciérie Ascoval à Saint-Saulve, dans le Nord, a été placée en redressement judiciaire en janvier dernier. Près de 300 emplois sont menacés. Comme d’habitude, les actionnaires font leur marché sur le dos des salariés : le groupe Altifort, qui propose de reprendre l’usine, demande à l’actionnaire Vallourec de financer la reprise à hauteur de 51 millions d’euros. Ce que Vallourec, pour l’instant, refuse.

L’État, actionnaire majoritaire de Vallourec, laisse faire ces petits jeux dont les seuls perdants seront de toute façon les salariés. Ceux-ci ont réagi en bloquant les voies routières et ferroviaires sur leur usine, puis en bloquant un autre site de Vallourec.

Mettre la pression sur les actionnaires et le gouvernement, c’est la seule chose à faire pour qu’ils ne vendent pas la peau des salariés en plus de l’usine.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article