Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > décembre > 23

Arménie : voyage obligé pour les candidats de droite et d’extrême droite

23 décembre 2021 Brève Politique

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France et candidate LR à la présidentielle, effectue un voyage de trois jours à Erevan en compagnie de l’ex-commissaire européen Michel Barnier et du sénateur de Vendée Bruno Retailleau. Elle avait été précédée dans ce petit pays du Caucase par Éric Zemmour, flanqué en la circonstance de Philippe de Villiers. Quant à Macron il avait profité de l’enterrement de Charles Aznavour, en octobre 2018, pour s’afficher aux côtés du président arménien Nikol Pachinian. Il s’agit, à chaque fois, d’un appel du pied à l’électorat catholique conservateur particulièrement sensible, parait-il, au sort des chrétiens d’Orient. Et on profite de l’occasion pour dresser un parallèle entre ceux d’Arménie, cernés par les musulmans d’Azerbaïdjan et de Turquie, et ceux d’ici aux prises avec les immigrés musulmans. Comparaison idiote mais plus c’est gros… Il y a cinq ans, François Fillon avait déjà joué cette carte. Avec le succès que l’on sait.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article