Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > octobre > 12

Anti-racisme : Fabien Roussel enfonce des portes ouvertes

12 octobre 2021 Brève Politique

Invité dimanche sur Radio J, Fabien Roussel, le candidat du PCF à l’élection présidentielle, a déclaré vouloir « renforcer la loi Gayssot en rendant inéligibles des personnes qui sont condamnées pour racisme, pour incitation à la haine raciale, pour discrimination en fonction de sa religion ». Cette loi, adoptée en 1990, réprime tout acte raciste, antisémite ou xénophobe. Rendre inéligible une personne condamnée pour racisme serait évidemment purement symbolique et ne ferait pas reculer le racisme pour autant. De plus, Thomas Hochman, professeur de droit public à l’université Paris-Nanterre, fait remarquer qu’une telle disposition légale… existe déjà. Il signale : «  Tout en bas de l’article 24 de la loi de 1881, il est indiqué que l’individu condamné pour provocation à la haine raciste peut être privé de son éligibilité pendant une période de cinq ans au plus.  » Cette disposition n’a jamais été appliquée, pas plus que la loi Gayssot n’a jamais empêché les médias Bolloré, Valeurs actuelles ou Causeur de déverser au quotidien leur venin raciste. Empiler des lois pour faire disparaître un fléau sociétal de cette ampleur est aussi efficace qu’écoper à la petite cuillère un bateau qui coule.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article