Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Les articles du site

Aéronautique, luxe, grande distribution, propreté, santé, agro-alimentaire, papeterie, logistique, transport…

Pendant la crise sanitaire, la lutte continue !

Quelques infos relevées au fil de la presse régionale

16 avril 2020 Article Entreprises

(Photo : Une vingtaine de salariés du supermarché Auchan à Souppes-sur-Loing en grève vendredi 3 avril 2020 pour une prime plus importante que les 350 euros bruts proposés par la direction. DR)

Pour beaucoup de travailleurs, depuis un mois, le confinement rime avec chômage partiel, garde d’enfants ou télétravail. Mais il y a aussi quelques millions de travailleuses et de travailleurs, et pas que dans la santé, dont les entreprises n’ont jamais cessé de fonctionner plus ou moins comme en temps normal. Et depuis un mois, il n’y a pas un jour sans que des salariés, dans telle ou telle entreprise, ne se mobilisent, ne décident de se mettre en grève, de débrayer, le plus souvent spontanément pour dénoncer l’insuffisance des mesures de protection proposées et pour exiger des contreparties financières face aux surcharges de travail.

Simples exemples relevés dans la presse locale depuis le 15 mars, ce fut le cas :

  • des agents d’entretien de la société Onet du CHU de Nantes,
  • des salariés de l’usine chimique SNF à Andrezieux-Bouthéon (42),
  • d’ID Logistics aux Herbiers (85),
  • des surgelés Marie à Mirabeau (86), d’Orano (recyclage combustible) à La Hague,
  • des entrepôts logistiques d’Oscaro à Argenteuil et à Cergy-Pontoise,
  • de la clinique psychiatrique Saint-Didier d’Avrillé (49),
  • du supermarché Auchan de Sennecey-le-Grand (71),
  • de Fromarsac (fabrication de fromages) à Marsac-sur-l’Isle (24),
  • de Cargill à Haubourdin (59) (production d’amidon et de ses dérivés),
  • de l’usine de Vandermoorte (agro-alimentaire) à Reims,
  • de la société logistique Jacquet-Brossard à Ladoux (63),
  • des éboueurs du service de la propreté à Poitiers,
  • de la papeterie Allard à Aubigné-Racan (72),
  • ou encore de livreurs de Carrefour à Lyon.

Ci-dessous, un zoom sur deux cas de mobilisation parmi d’autres :

À Feuquières par exemple, dans l’Oise, les salariés de Saverglass, un fabriquant de bouteilles de luxe, se sont mis en grève, dès le 17 mars, car les conditions de sécurité n’étaient pas respectées : manque de gel hydroalcoolique, absence de désinfection des locaux, distanciation entre personnes impossible à respecter à l’emballage… Ils demandaient l’arrêt de la production avec l’application du chômage partiel, qu’ils obtiennent deux jours plus tard. [1]

Dans le secteur de la distribution, à Souppes-sur-Loing (77), c’est le vendredi 3 avril qu’une partie du personnel du magasin Auchan, essentiellement des femmes travaillant aux caisses, s’est mise en grève. La direction proposait une prime spéciale de 350 euros, au prorata du temps de travail et accompagnée d’un chèque-cadeau à utiliser dans les deux mois. La réponse des salariés ne s’est pas faite attendre : « Notre vie ne vaut pas 1 000 euros mais encore moins 350 euros. » Pour les grévistes, la mesure est non seulement injuste, car tous n’en bénéficient pas pleinement, mais elle est aussi insuffisante compte tenu des risques et de l’augmentation des cadences. D’autant que pour Auchan, les affaires marchent bien, les salariés voient affluer les clients depuis le début du confinement. La direction cèdera en une journée, les salariés obtiendront une prime de 600 euros identique pour tout le monde. [2]

Partout des travailleurs se mobilisent pour dénoncer la négligence sanitaire des patrons et exigent des mesures qui répondent réellement à la situation, et le plus souvent, la mobilisation paie. Comme quoi, les « héros » qui devraient faire des sacrifices, dont parlent Macron, ne l’entendent pas ainsi, et le font savoir de la meilleure des manières : par la grève !

Stella Monnot


[1Observateur de Beauvais, 18/03/2020 - https://www.lobservateurdebeauvais....

[2Le Parisien, 04/04/2020 http://www.leparisien.fr/seine-et-m...).

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article