Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 105, avril-mai 2016

À Strasbourg, la convergence étudiants-travailleurs se prépare activement

Mis en ligne le 21 avril 2016 Convergences Politique

Déjà, dans les premières assemblées générales étudiantes à Strasbourg, il y avait une évidence pour tous : impossible de gagner sur le retrait de la loi sans une large mobilisation du monde du travail. D’où la création d’une commission « convergence avec les travailleurs », dans laquelle les étudiants se sont organisés pour diffuser des tracts sur des lieux de travail afin d’affirmer la nécessité d’un combat commun et redonner la pêche aux travailleurs.

Dès les premiers jours…

Ainsi, le lundi 7 mars, avant la manifestation du 9 mars, des diffusions de tracts en direction des travailleurs ont eu lieu, comme au technicentre SNCF de Bischeim.

Le 9 mars, la mobilisation a été forte, aussi bien chez les salariés que chez les étudiants : des secteurs de la SNCF en Alsace ont atteint des taux de grévistes records. Et, dans la rue, 5 000 à 7 000 personnes ont défilé. Strasbourg n’avait pas vu une manifestation aussi nombreuse depuis longtemps.

Après le 9 mars, l’ambiance n’est pas retombée. Bien au contraire, les journées d’actions des 17 et 24 mars ont été des succès pour la jeunesse strasbourgeoise, qui est parvenue, à l’issue de la manifestation du 24 mars, à tenir une AG réunissant plus de 500 personnes.

…Et on continue !

La convergence avec les travailleurs s’organise de mieux en mieux. Au technicentre SNCF de Bischeim, les étudiants reviennent régulièrement, une à deux fois par semaine, à 5 heures du matin. Ils se rendent sur de nouveaux lieux de travail comme le Nouvel Hôpital Civil. La multiplication des contacts avec des travailleurs permet de gagner en efficacité dans les diffusions. La « commission convergence avec les travailleurs » regroupe une quinzaine d’étudiants motivés, mais aussi des salariés enthousiasmés par l’activité étudiante et qui participent à la rédaction des tracts.

Le 31 mars, nouveau succès de la mobilisation, avec 7 000 personnes dans les rues de Strasbourg. Aujourd’hui, malgré le commencement des vacances scolaires et universitaires début avril et le fait que les assemblées générales étudiantes sont moins nombreuses, la commission « convergence avec les travailleurs » continue ses activités et s’est même renforcée, ce qui a permis de se déployer sur d’autres sites de travail, comme l’hôpital du quartier populaire de Hautepierre.

15 avril 2016, Correspondant

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article