Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > février > 18

Une flamme qui coûte cher (suite)

18 février 2022 Brève Société

Après la Creuse, c’est au tour de la Haute-Vienne, des Côtes-d’Armor, de la Loire-Atlantique et du Lot-et-Garonne de juger « exorbitante » la somme, comprise entre 150 000 et 180 000 euros, réclamée par les organisateurs des JO de Paris 2024 pour que la flamme olympique traverse ces départements. Une élue lot-et-garonnaise a commenté : « Le dossier présenté était très léger, sans aucun élément concernant les personnalités sportives accueillies, la couverture médiatique, le temps de passage… » Bref, on leur demandait d’abord et avant tout de mettre la main à la poche… après on verrait. D’ailleurs Anne Hidalgo, en tant que maire de la capitale, l’a affirmé à plusieurs reprises : « Les Jeux olympiques sont un investissement. » Mais qui touche les dividendes ?

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article