Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > novembre > 19

Un tortionnaire à la tête d’Interpol ?

19 novembre 2021 Brève Monde

À l’occasion d’une assemblée générale prévue du 23 au 25 novembre à Istanbul sera désigné le président de l’Organisation internationale de police criminelle, plus connue sous le sigle d’Interpol, et dont le siège est à Lyon. Candidat favori pour remplir la fonction : Ahmed Naser Al-Raisi, inspecteur général du ministère de l’Intérieur des Émirats arabes unis. Il est notamment visé par plusieurs plaintes pour tortures, traitements inhumains et détentions arbitraires. Il risque de se retrouver au sein du comité exécutif d’Interpol aux côtés du chinois Hu Binchen, membre éminent du ministère de la Sécurité publique de son pays, qui a déjà utilisé Interpol pour faire arrêter partout dans le monde les opposants au régime de Pékin. Bref une paire de crapules qui, à leur façon, reflètent ce que sont les forces de police dans nombre de pays du monde.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article