Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > novembre > 29

Un général tortionnaire à la tête d’Interpol

29 novembre 2021 Brève Monde

L’organisation internationale de police vient d’élire à sa présidence le général émirati Ahmed Naser al-Raisi, pourtant visé par deux plaintes pour « torture » par la France et la Turquie. Aucun droit politique fondamental n’existe en effet aux Émirats où toute opposition est exilée ou détenue dans des conditions extrêmes. L’élection du général aurait en plus été facilitée par le versement de fonds des Émirats à la fondation d’Interpol. Un soupçon de corruption qui alimente la controverse.

Avec ce choix, Interpol confirme que les affaires du monde sont entre les mains de dirigeants autoritaires, riches et prêts à tout pour faire taire toute opposition.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article