Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > novembre > 29

Pour Bardella, il suffisait de se pencher…

29 novembre 2021 Brève Politique

Cela faisait plusieurs jours que le terrain était labouré. L’insécurité à la Guillotière, un quartier pauvre du centre de Lyon, était devenue un sujet national. Les reportages s’empilaient, comme les interviews de riverains mécontents. Le maire écolo flanqué du préfet et du procureur étaient même venus voir le 19 novembre, vantant la fermeté de la police et promettant des travaux d’aménagement, pour la forme.

Jordan Bardella, premier lieutenant de Marine Le Pen, est venu chercher à ramasser la mise, passant dans Face à la rue, l’émission de Morandini, pour vomir ses ordures racistes et sécuritaires, tout en se faisant passer pour la victime qu’on empêche de parler.

L’insécurité est réelle à la Guillotière. Mais elle est d’abord sociale. Et les petits trafiquants qui y revendent cigarettes ou drogues dures sont pour beaucoup des mineurs isolés sans perspective. Bardella propose plus de moyens policiers ? Depuis le début de l’année, il y a eu 1000 interpellations et 75 emprisonnements sans que rien ne s’améliore. Logique, réprimer la misère n’a jamais permis de la supprimer.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article