Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2017 > avril > 17

Un coup d’État électoral

17 avril 2017 Brève Monde

Erdogan a réussi de justesse à faire valider dans un référendum fantoche l’augmentation de ses pouvoirs présidentiels, déjà très étendus. Désormais, il n’aura pas besoin de Premier ministre, nommera et révoquera lui-même les ministres, sans avoir aucun compte à rendre au parlement turc.

Tout cela renforce le caractère dictatorial de la présidence d’Erdogan. Mais ce dernier est l’allié des grandes puissances dans la prétendue « guerre au terrorisme », qui lui sert surtout à réprimer le peuple kurde et les opposants. A noter qu’il emprisonne les migrants dans d’immenses camps pour le compte de l’Europe. Et puis nos multinationales, surtout Renault et PSA, ont des intérêts en Turquie où elles profitent des bas salaires et de la répression policière qui sert à les imposer.

Alors, ne viendront éventuellement de nos grandes « démocraties » que quelques protestations, mais pas trop…

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article