Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2016 > avril > 25

Un avion à deux vitesses

25 avril 2016 Brève Entreprises

Où s’arrêtera l’indécence ? La rémunération du PDG d’Air France-KLM, Alexandre De Juniac, a bondi de 65 % l’année dernière : le dirigeant de la compagnie aérienne a ainsi touché plus de un million d’euros en 2015. Les actionnaires justifient cette augmentation en s’appuyant sur la « bonne santé financière du groupe ». Les travailleurs d’Air France n’ont pas entendu le même discours l’an dernier lors du plan social. La situation était alors « catastrophique » justifiant la suppression de 5 500 postes depuis 2012 ! Ce double langage cache en réalité une vérité simple : les bénéfices nets des uns se font sur l’exploitation des autres. Dans ce monde où l’on récompense les patrons licencieurs, il reste décidément bien des chemises à arracher, à Air France et ailleurs.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article